AérologieTerre interneUne

Campagne de mesures sur des femmes d’Abidjan produisant du charbon de bois

Une équipe, composée de scientifiques du Laboratoire d’aérologie (Laero/OMP) et du laboratoire Géosciences Environnement (GET/OMP) de Toulouse, a rencontré une association de femmes travaillant sur un site de production de charbon de bois à Abidjan (Côte d’Ivoire) et les ont convaincues de participer au projet APIMAMA, visant à mesurer leur exposition à la pollution particulaire liée au charbon de bois et effectuer un bilan clinique.

Une grande partie des ménages de Côte d’Ivoire utilisent du charbon de bois pour cuisiner. La fabrication de charbon aurait considérablement augmenté ces dernières années, contribuant également à la déforestation de ce pays. Cette activité appartenant au secteur de l’économie informelle représente une des activités les plus polluantes en termes d’émissions de particules fines. Les femmes et les hommes travaillant dans ce secteur s’inquiètent de la dégradation de leur santé tout en étant forcés de poursuivre cette activité pour vivre.

Sur le site choisi par l’équipe APIMAMA, et avec le concours des représentantes de l’association, 30 femmes et 3 hommes ont été retenus pour effectuer ces mesures. Des enquêtes sociologiques ont également été menées sur leur perception des dangers liés à la qualité de l’air qu’ils respirent.

La campagne qui s’est déroulée du 28 février au 14 avril 2023 a mobilisé plusieurs chercheurs et étudiants, des passeurs de questionnaires, des sociologues enquêteurs, des physico-chimistes ainsi que des médecins responsables des prélèvements (sang, urine) et des mesures de spirométrie. Désormais, la plus grande difficulté qu’il reste à résoudre pour l’équipe APIMAMA en lien avec les différents partenaires impliqués (associations, institutions) est de trouver des solutions d’amélioration des conditions de travail des fabricants de charbon de bois afin de ne pas décevoir les espoirs nés de ces formidables rencontres humaines.

Désormais, la plus grande difficulté qu’il reste à résoudre pour l’équipe APIMAMA en lien avec les différents partenaires impliqués (associations, institutions) est de trouver des solutions d’amélioration des conditions de travail des fabricants de charbon de bois afin de ne pas décevoir les espoirs nés de ces formidables rencontres humaines.


Contact

Catherine Liousse, Directrice de Recherches CNRS au Laboratoire d’aérologie (Laero/OMP). Mail : catherine.liousse@aero.obs-mip.fr


Plus en savoir plus sur le projet APIMAMA : https://apimama.org

X