La France sur Mars avec MARS2020 le rover américain

Cet été, la NASA enverra un nouveau rover équipé d’un laser à la surface de Mars. Contrairement aux lasers de science-fiction, celui qui équipe le rover Mars2020 sert à étudier la géologie du sol à une distance de sept mètres et pourra aider les scientifiques dans leur quête de signes précurseurs de vie microbienne fossilisée sur la planète rouge. SuperCam, l’un des sept instruments embarqués sur le rover a été construit avec la participation d’une équipe française de plusieurs dizaines d’ingénieur·es et scientifiques du CNES, du CNRS, des universités. Il intègre dans le volume d’une boîte de céréales, des fonctionnalités qui exigent normalement plusieurs équipements importants. Il émet un faisceau laser pulsé à partir d’un module optique logé dans le mât du rover, pour pulvériser à distance de très petites quantités de roche, fournissant ainsi des informations essentielles pour le succès de la mission.

Le CNES assure la maîtrise d’ouvrage de la contribution française à SuperCam. Il s’appuie sur des laboratoires du CNRS et de ses partenaires coordonnés par l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie de Toulouse (Irap-OMP [1]) pour le développement et l’intégration du Mast Unit de SuperCam.
L’Observatoire Midi-Pyrénées (OMP [2]) contribue également à la construction de SuperCam.

Voir en ligne : Le communiqué de presse (PDF)

X