La salinité fluctuante de la lagune Nokoué

Article IRD Le Mag’

Les travaux de scientifiques français et béninois révèlent les fortes variations naturelles que connait la salinité de la lagune Nokoué au Bénin. Le déséquilibre de ces mécanismes pourrait menacer la pérennité de ce vaste écosystème qui est le garde-manger des populations alentour.

La teneur en sel est un paramètre clé des écosystèmes aquatiques : selon qu’elle soit basse ou élevée, elle peut menacer la survie de certaines espèces animales et végétales ou, au contraire, favoriser leur prolifération au détriment d’autres.

Et une étude, menée par des chercheurs français et béninois, vient de révéler que la salinité de la lagune Nokoué, varie fortement selon les saisons et les années… « Nos résultats pourraient aider à préserver cet écosystème aux enjeux socio-économiques importants pour le Bénin », estime Alexis Chaigneau, océanographe-physicien au LEGOS.

Patrimoine naturel exceptionnel, elle héberge les plus grands villages lacustres d’Afrique de l’Ouest. Et les 15 000 pêcheurs vivants dans ces villages extraient de cet écosystème environ 70% de la production halieutique du Bénin.

Un suivi « à fine échelle » inédit

Problème : la lagune de Nokoué est menacée par plusieurs facteurs comme la surpêche, la pollution, l’expansion urbaine, ou la prolifération de plantes invasives telle la jacinthe d’eau. Sans compter les effets du changement climatique qui modifie le cycle hydrologique et favorise l’érosion côtière et la montée du niveau marin.


 Afin de préserver cette lagune et mettre en place un plan de gestion durable, il est crucial de comprendre et de surveiller son évolution, et en particulier sa salinité. « Jusqu’ici, la teneur en sel de la lagune Nokoué n’avait jamais été mesurée à fine échelle, de manière répétitive et sur le long terme avec une couverture globale de ce plan d’eau », explique Alexis Chaigneau.

C’est désormais chose faite ! « Tous les mois pendant trois ans, de décembre 2017 à décembre 2020, nous avons réalisé des campagnes de terrain de deux jours afin de mesurer la salinité de l’eau et d’autres paramètres physico-chimiques, en 31 points de la lagune. De plus, entre février et décembre 2018, nous avons intensifié le nombre d’analyses – en effectuant des relevés en 24 points supplémentaires – et mesuré de manière régulière les flux d’eau entrants et sortants de la lagune. Cela, afin de mieux documenter l’évolution mensuelle du front salin », décrit Victor Okpeitcha, ingénieur océanographe et doctorant à l’Institut de recherches halieutiques et océanologiques du Bénin (IRHOB).

Lire la suite article IRD Le Mag’

Accueil

Publication

Variabilité saisonnière et interannuelle de la salinité dans une grande lagune d’Afrique de l’Ouest (lagune Nokoué, Bénin)

Olaègbè Victor Okpeitcha, Alexis Chaigneau, Yves Morel, Thomas Stieglitz, Yves Pomalegni, Zacharie Sohou & Daouda Mama, Seasonal and interannual variability of salinity in a large West-African lagoon (Nokoué Lagoon, Benin), Estuarine, Coastal and Shelf Science, 5 janvier 2022 ; https://doi.org/10.1016/j.ecss.2021.107689

Contacts

X