Moisson de résultats scientifiques pour la mission Solar Orbiter

Pour une mission qui vient tout juste d’entrer dans sa phase scientifique principale, Solar Orbiter a déjà produit beaucoup de résultats remarquables. Paru le 14 décembre 2021, un numéro spécial d’Astronomy and Astrophysics rassemble une multitude d’études et d’observations obtenues lors de la phase de croisière de la mission. Pas moins de 56 articles ont été publiés, contenant chacun des données produites par un ou plusieurs instruments sur lesquels la communauté scientifique française a été fortement impliquée, notamment plusieurs laboratoires du CNRS.

La phase de croisière de Solar Orbiter a commencé le 15 juin 2020 et a duré jusqu’au 27 novembre 2021. Pendant ce temps, la sonde a acquis des données scientifiques avec ses instruments in situ, conçus pour mesurer l’environnement autour du vaisseau spatial. Elle a également utilisé son équipement de télédétection pour caractériser et calibrer ces instruments en observant le Soleil. Certaines de ces données se sont avérées d’une telle qualité qu’elles ont permis d’entreprendre les premières études scientifiques en amont de la phase scientifique principale, qui a débuté fin novembre 2021.

Après un lancement en Février 2020 et un périple de 21 mois, de près de deux milliards de km, la sonde a utilisé une dernière fois l’assistance gravitationnelle de la Terre le 27 novembre dernier, avant de débuter la phase nominale de sa mission, avec un premier passage à 0,3 unité astronomique fin mars 2022 (soit à peu près la distance de Mercure lorsqu’elle se trouve au plus proche du Soleil). Durant cette phase de croisière, principalement utilisée pour mettre en route, tester et étalonner les dix instruments de la sonde, les données collectées se sont avérées d’une telle qualité qu’elles ont permis d’entreprendre plusieurs premières études scientifiques, en amont de la phase scientifique principale.

Lire la suite actualité INSU CNRS

X