Les mouvements des plaques en profondeur avant un méga-séisme détectés dans le champ de gravité terrestre

Une étude dirigée issue d’une collaboration entre l’IPGP, de l’IGN, d’Université Paris Cité et du GET, montre que des redistributions de masses profondes peuvent être observées avant un méga-séisme de zone de subduction, grâce aux mesures du champ de gravité opérées par le satellite GRACE. En éliminant les sources hydrologiques du signal gravitaire global, l’équipe française montre que les anomalies observées apparaissent cohérentes avec un étirement de la plaque plongeante vers 150 km de profondeur dans le manteau, suggérant que la rupture géante de Maule, au Chili, en 2010, pourrait trouver son origine dans une propagation vers la surface de cette déformation de la plaque plongée.

modifié d’après Bouih et al. 2022

Retrouvez les détails de cette étude sur le site le l’IPGP.

Sources :

Bouih, M., Panet, I., Remy, D., Longuevergne, L. & Bonvalot, S. (2022). Deep mass redistribution prior to the 2010 Mw 8.8 Maule Earthquake (Chile) revealed by GRACE satellite gravity, Earth and Planetary Science Letters, DOI : https://doi.org/10.1016/j.epsl.2022.117465

X