Lancement du projet APIMAMA à Abidjan (Côte d’Ivoire)

Le projet APIMAMA (Air Pollution Mitigation Actions for Megacities in Africa) est lancé ! APIMAMA vise à trouver des solutions pour réduire les risques sanitaires et sociaux liés à la pollution de l’air dans les villes africaines. La ville d’Abidjan, capitale de Côte d’Ivoire, sera la « ville-laboratoire » du projet.

Une première étude sera menée sur des groupes de femmes qui sont particulièrement exposées à une mauvaise qualité de l’air de par leurs activités domestiques et commerciales très polluantes (feux domestiques, fumage de poisson et préparation du charbon de bois). Cette étude vise à mesurer leur exposition personnelle et leur vulnérabilité à la pollution particulaire ainsi que leur état de santé avant et après l’introduction de technologies améliorées et de nouvelles pratiques de cuisson.

Viendra ensuite une étude à l’échelle de la ville. Des scénarios permettant de réduire les émissions liées aux activités domestiques et commerciales, au trafic (infrastructures et parcs de véhicules), aux feux de décharges urbaines, aux industries etc., seront établis en fonction de leurs performances environnementales et sociales, en lien avec les politiques d’action publique. Ils seront ensuite testés dans des modèles numériques atmosphériques afin d’obtenir des cartographies urbaines de qualité de l’air (PM2.5, carbone suie, carbone organique, etc.) et des impacts sanitaires associés (mortalités et morbidités).

APIMAMA est un projet interdisciplinaire financé par l’agence nationale de la recherche pour quatre années (2022-2025). Il adopte une démarche « éco-santé » qui consiste à réunir dans un travail commun, des scientifiques (1), des décideurs (2), des membres de la société civile (3) et des industriels (4) (voir photos).

Contact :

X