L’opération scientifique neOCampus évolue et devient le GIS neOCampus

Le 25 janvier 2022 a eu lieu le lancement du nouveau Groupement d’Intérêt Scientifique (GIS) neOCampus, avec la participation des institutions, des représentants des laboratoires, des industriels partenaires et des pôles professionnels.

neOCampus est un terrain d’expérimentations et d’innovations localisé sur le campus science de Rangueil, Université Toulouse III Paul Sabatier, ouvert à tous les laboratoires de recherche de la Région et aux partenariats avec des industriels. Les principaux axes de recherche concernent l’énergie, l’eau et l’air, la qualité de vie à l’extérieur et à l’intérieur des bâtiments, la biodiversité, le développement durable, la mobilité et l’éco-citoyenneté, l’interdisciplinarité pour la conception de services et produits innovants.

Le GIS neOCampus est le résultat du développement d’un ambitieux projet qui a commencé en 2013 à partir d’une initiative des chercheurs de différents laboratoires du campus pour créer des synergies en recherche et innovation entre les laboratoires et/ou les industriels.

Montage d’une nacelle pour favoriser les interactions citoyennes. Projet européen Interreg Sudoe.

Le GIS est une structure souple rassemblant les diverses expertises pour faire avancer l’innovation, en concrétisant la recherche interdisciplinaire et en partageant des outils et matériels. Aujourd’hui, 19 projets académiques et industriels, financés par la Région, la nation ou l’Union européenne, sont labellisés neOCampus.

Composition actuelle du GIS neOCampus

19 laboratoires et centres de recherche, dont 3 de l’OMP : CDA, CESBIO, CEREMA, CIRIMAT, CLLE, CRCA, ENAC, IDETCOM, IRIT, LAERO, LAAS, LAPLACE LEFE, LCC, LISST LMDC, LERASS, MSHST, TBS

13 organisations : CEREMA, CNRS, CNES, ENAC, INP, INSAT, IRD, SGE, TBS, UFT, UT1, UT2, UT3

2 pôles de compétitivité : AerospaceValley, Derbi

Partenaires industriels dans des divers projets : EasyMile, Soben, Guide-GNSS, Orange, Kawantech, Actia, Continental, NXP, Renault, SII.

Arrivée d’une navette autonome EasyMile. Projet TIGA VILAGIL
X