novembre, 2021

16nov11 h 0012 h 30Des nano-satellites pour la science

OLFAR, un immense radio télescope interféromètre autour de la Lune (projet à l’étude, image d’artiste) Crédit

more

Event Details

Par Martin Giard, Directeur de Recherche CNRS à l’IRAP/OMP

Accessible en visio conférence : Lien visio Zoom  (Code : c4EzKr)

L’innovation technologique ne cesse de nous surprendre. Après avoir envahi nos poches, nos maisons et nos bureaux, la miniaturisation technologique se projette maintenant dans l’espace à bord de petits satellites qui tiennent dans la main: les nano-satellites. Ces nouvelles technologies, qui ont d’abord été adoptées par les universités et les grandes écoles pour former leurs étudiants aux constructions spatiales à la mode des « FabLab », sont maintenant mures pour des utilisations scientifiques.

Sur la base des réflexions menées lors de la dernière prospective scientifique spatiale (séminaire national tenu au Havre en octobre 2019), nous présenterons les nouvelles possibilités que nous offrent ces petits satellites pour construire des systèmes d’observation répartis complètement inédits et que les systèmes monolithiques ne pourront jamais nous offrir. Par exemple, dans le domaine de l’observation de la Terre, avec une constellation de plusieurs dizaines de satellites distribués sur différentes orbites on pourra ré-observer un même point géographique à haute résolution spatiale dans des intervalles de temps successifs très rapprochés. C’est en effet crucial pour comprendre les processus naturels et humains en jeu dans la crise écologique et climatique actuelle. Dans le domaine de l’astronomie on imagine des constellations autour de la Terre, ou même de la Lune, dont les nano-satellites opéreront de concert pour former l’équivalent d’immenses télescopes. Et finalement dans le domaine de l’exploration du système solaire, quelques petits satellites autonomes accompagnant une mission vers une planète lointaine, une comète ou un astéroïde, apporteront des capacités supplémentaires d’investigation et d’observation impossibles à obtenir avec un seul véhicule.

Contacts :

  • Sylvie Etcheverry, chargée de communication OMP, sylvie.etcheverry@obs-mip.fr
  • Yves Meyerfeld, Laboratoire d’Aérologie, yves.meyerfeld@aero.obs-mip.fr

Time

(Mardi) 11 h 00 - 12 h 30

Location

Salle Coriolis - OMP

Organizer

Observatoire Midi PyrénéesSylvie Etcheverry (OMP)

X