El Niño ou le chaos océanique, qui contrôle la variabilité interannuelle dans l’Océan Pacifique Sud-Ouest ?

L’Océan Pacifique Sud-Ouest, et ses nombreux pays insulaires, sont affectés par le phénomène El Niño Southern Oscillation (ENSO). Les impacts de ce mode de variabilité climatique y sont ressentis plusieurs mois après l’apogée du phénomène à l’équateur, entrainant une modification des températures, des précipitations, et des courants océaniques. Comprendre comment les transports océaniques dans la région fluctuent d’une année à l’autre est fondamental pour la compréhension du climat et pour celle de la connectivité des écosystèmes.

Une équipe de chercheurs du LEGOS, de l’Université de New South Wales, de l’IGE et d’ENTROPIE a analysé l’origine de la variabilité des courants océaniques et de leur turbulence dans la région aux échelles interannuelles. Elle a utilisé un ensemble de 50 simulations océaniques, ayant senti le même forçage atmosphérique pendant 56 ans, mais en partant de petites variations dans leurs états initiaux. L’évolution commune de ces simulations renseigne sur le comportement « déterministe » de l’océan, imposé par les variations de l’atmosphère. Les différences entre les différentes simulations révèlent l’importance des processus chaotiques purement océaniques.

Dans la bande tropicale, au nord des îles Fidji, les courants océaniques varient de façon très similaire dans les 50 simulations : leur variabilité est largement déterministe, gouvernée par les fluctuations atmosphériques liées à ENSO. Mais au sud de 20°S, autour de la Nouvelle-Calédonie et au large de l’Australie, dans une région où les tourbillons de méso-échelle sont forts et permanents, les courants fluctuent de façon très différente dans les 50 simulations, révélant la dominance du chaos océanique vis-à-vis de l’atmosphère, même aux échelles interannuelles. Ces résultats questionnent notre interprétation de la variabilité interannuelle de la circulation océanique et suggèrent la nécessité d’adopter des approches probabilistes pour la compréhension et la prédiction de son évolution.

https://www.insu.cnrs.fr/sites/institut_insu/files/styles/article/public/image/cartes.png?itok=7JMj2yEO
Schéma de la circulation moyenne dans le Pacifique Sud-Ouest (haut) et pourcentage de la variabilité déterministe des transports océaniques (bas) © S. Cravatte, Ocean Sciences

En savoir plus

Imprint of chaotic ocean variability on transports in the southwestern Pacific at interannual timescales – Ocean Sciences, 17, 487–50

Sophie Cravatte, Guillaume Serazin, Thierry Penduff, and Christophe Menkes https://doi.org/10.5194/os-17-487-2021

Contact

  • Sophie Cravatte Laboratoire d’études en géophysique et océanographie spatiales (LEGOS/OMP) sophie.cravatte@ird.fr

Source CNRS INSU : https://www.insu.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/el-nino-ou-le-chaos-oceanique-qui-controle-la-variabilite-interannuelle-dans-locean

X