CLAP pour le changement climatique sud américain

Le  LEGOS, à travers 7 membres de ses équipes*, s’impliquera pour les 5 prochaines  années dans le  projet d’envergure CLimate Action Planning (CLAP) financé par l’Agence Nationale Chilienne de la Recherche et du Développement (ANID, équivalent chilien de l’ANR). Ce projet international visera à fournir des projections  régionales  du   changement  climatique sud-américain aux  échelles  spatiales nécessaires pour la planification en lien avec le secteur socio-économique.

Ce  projet dans sa dimension régionale , issu de  travaux de longue date menés  au  sein du LEGOS  sur   la régionalisation  du  changement  climatique  dans  les systèmes de  courant  de  Bord Est, vise à mieux comprendre et quantifier les impacts des fluctuations climatiques et  océanographiques  sur  les  écosystèmes  terrestres  et marins  de  la  côte  ouest  sud-américaine et  en  particulier  chilienne. Dans cette région du monde soumise à une pression anthropique majeure : désoxygénation et acidification des  zones  marines  et  sécheresse  extrême où les ressources hydriques dépendent des glaciers Andins,  CLAP devra  permettre  de  mieux  comprendre  les facteurs  climatiques, biogéochimiques  et socio-économiques  qui  affectent  la biodiversité  des  écosystèmes  marins  côtiers auxquels l’économie et la culture de cette région sont étroitement liés. C’est en  s’appuyant sur son réseau  de  collaborations internationales établies (Europe, Amérique du Sud, Corée du Sud, Nouvelle Zélande, Argentine, Pérou), et le développement  d’un  modèle   régional   à   haute   résolution   du   système océan-atmosphère-continent (Earth System Model), que CLAP  proposera de fournir  des produits  climatiques utiles à la  mise  en  place  de  politiques  publiques  et  de mesures  d’adaptation  au  changement  climatique  dans  le  secteur  agricole de  la région  du  Chili  central.

L’amélioration  de  la  compréhension  scientifique  de  ces  processus  dans  une perspective  d’intégration  (par  exemple,  des  interactions  air-mer-terre-biota)  et d’implication  des  acteurs  locaux est  considérée  comme  une  étape fondamentale pour  comprendre  l’évolution, la  résilience et  la  durabilité du  système  socio-écologique  de  cette région dans  un contexte  de réchauffement climatique,  et  pour mettre  en  place  une  planification  efficace  des  actions de  mitigation et d’adaptation au changement climatique.

Vision intégrative du projet
De la science fondamentale et les produits climatiques vers la co-production de modèles de gestion des services écosystémiques et d’adaptation pour les décisionnaires locaux

Ce  projet s’intègre également dans  la dynamique internationale actuelle d’amélioration des systèmes d’observations climatiques dans l’océan Pacifique (TPOS2020,  CLIVAR,  GOOS  BGC) en  mettant  l’accent  sur  le  développement d’un  système  d’observations océaniques côtières en  collaboration  avec  les  parties prenantes  locales  (par  exemple  les  pêcheries), les  universités et  les  centres  de prévision (ECMWF,    Mercator-Océan).  CLAP    compte    en    particulier sur la collaboration avec Mercator-Océan  pour  mettre  en  place  une  Réanalyse haute-résolution (1/36°) de la région.

L’objectif à long terme est d’améliorer les capacités de prévision des événements extrêmes qui caractérisent cette région (par exemple, les  vagues  de  chaleur  océaniques, les épisodes  de  houle, les  manifestations  d’El Niño,  les  épisodes  hypoxiques…). CLAP  contribuera également  aux  renforcements des compétences de jeunes chercheurs sur un spectre assez large de disciplines scientifiques par ses liens formels avec les  universités et  laboratoires  français notamment via  la  valorisation  du   groupement de recherche Coastal  and  Regional  Ocean  COmmunity  (CROCO,  modèle  communautaire français), mais  aussi Chiliens (6) et internationaux (9 dont  4 en France).

* Le projet CLAP est porté  par  B.  Dewitte  (IRD-Département  Océans  et Centro  de  Estudios Avanzados en Zonas Áridas (CEAZA)) avec comme partenaires V. Garçon, A. Paulmier (thème Désoxygénation océanique),  J.  Boucharel (équipe DYNOTROP),  R.  Almar,  P. Marchesiello (équipe Littoral), F. Frappart (CTOH)

Contacts:

  • Boris  Dewitte  (IRD, Département  Océans); LEGOS/OMP : boris.dewite@ird.fr
  • Julien Boucharel, LEGOS/OMP, bouch@hawaii.edu

X